Articles Livre

Si on faisait un bilan 2018 ?

Bonjour,

A quelques heures de 2019, et si je faisais un petit bilan 2018…

Dernièrement, en discutant avec quelques collègues auteurs, un d’entre eux m’a fait réaliser que mon premier ouvrage était sorti dix ans auparavant.

Putain, dix ans ! Comme disaient certains…

En fait, cette parution couronnait de longues années à écrire et à douter de la possibilité de partager mon travail… jusqu’au jour où mon premier éditeur, Jacques Lagrange qui avait eu vent de mes recherches sur un petit village du Périgord (vert), m’a demandé des informations et suite à sa lecture de la première mouture, a décidé de le publier.

2008, voici que ma monographie primé (concours Clochers d’Or, prix des libraires et éditeurs 2010) a vu le jour.

J’ai mesuré, alors, que j’avais la possibilité, enfin, de donner, de transmettre et que je valais la peine.

Car, il faut le dire : le travail paie… pas forcément en royalties mais en retour des lecteurs.

Dix ans plus tard, j’affiche neuf ouvrages publiés, des collaborations avec d’autres auteurs, des préfaces, des chroniques ciné, musicales, des conférences, et autres interventions artistiques.

J’avais envie de revenir dans ce dernier papier 2018 sur mon parcours et les sensations ressenties pour chaque ouvrage…

Saint Martial Viveyrols (2008) :

Cette monographie a été le premier ouvrage publié et j’ai toujours du mal à le croire. J’étais partie pour une brochure de dix/douze pages et je me suis retrouvée avec un livre, des informations, des trouvailles et le fait qu’un vieux texte latin de 1147 mentionnait déjà Saint Martial !

Et voir les sourires sur les visages de certains anciens, désormais disparus, a été la plus belle récompense ; et mon après-midi à Périgueux dans le bureau de Jacques Lagrange à parler Histoire, édition, écriture et avenir.

Les plus belles rencontres sur Facebook (2012) :

Ouvrage de nouvelles, j’ai eu la chance de faire partie de ces histoires retenues et, sur le trottoir du lieu du lancement, j’ai appris que mon premier roman allait être édité par la même maison…

Le jour même, j’ai eu un autre rendez-vous important et je me suis dit que j’avais sûrement une bonne étoile !

Cela restera toujours étonnant de voir qu’une simple nouvelle peut déboucher vers une belle aventure humaine.

Liverpool Connexion (2013) :

Voici donc le roman en question, celui du trottoir !

Ce roman d’anticipation (qui datait de 2005) avait un côté prémonitoire, mais aussi a été le début de l’aventure des romans. J’avais deux ou trois idées, rédigées, mais c’est Liverpool Connexion qui a primé sur les autres.

En sus, inventer un Angoumois-Périgord Libre fut un grand moment pour ma tête de romancière !

De plus, Dimitri est devenu le chouchou de mes lectrices (bizarrement les garçons ne sont pas très fans !) et j’en entends toujours parler !

Enfin, la sortie de lancement, à Paris, a vu une belle arrivée de ma chère Camille, en courant, entre deux impératifs familiaux, qui m’a fait un plaisir immense… ça et le fou-rire avec Meilleure Amie dans le métro !

Les Aventures de la Smala (2015) :

Depuis quelques temps, des lecteurs des aventures sur le blog me demandaient de rassembler ces histoires loufoques qui se passent entre le Sud-Ouest et le Sud-Est !

Après quelques hésitations (avais-je envie de me lancer dans un tel projet sans éditeur ?), j’ai pris la décision de le mettre en auto-publication chez The Book Edition, ce qui permettait de le rendre accessible à tous, en ligne, sans pour autant perdre du temps à démarcher une maison d’édition sur une thématique peu attractive (quoi que, c’est drôle !).

Noble Semaine(s) en Famille(s) (2016) :

Deuxième roman à être publié en raison de son succès auprès des lectrices-test… Coup de cœur qui amènera une collaboration avec une « Box livresque », un tournage d’une vidéo au Jardin des Plantes et de jolies rencontres.

Une histoire d’amour décalée et déjantée qui surfe sur le dérèglement climatique désormais très en vogue (oui, j’ai encore devancé les éléments !) et compte encore un fan-club (principalement pour Andrew… mes personnages masculins devenant une obsession pour mes lectrices !).

En outre, la photo de la couverture a été prise dans mon jardin familial et a inspiré ce récit…

On revient toujours à Saint Martial !

Les Aventures de la Smala  – Tome 2 (2016) :

La suite et pas la fin…

Toujours loufoques, certaines histoires ont été collaboratives puisque les lecteurs me soumettaient des idées ou des possibilités d’aventures.

J’ai aimé faire le Siècle des Lumières ou Mai 1968…

J’ai basculé les aventures sur mon site officiel depuis septembre dernier afin de mettre un sourire au milieu des autres articles !

 Karl et Nina (2017) :

Le premier volet du triptyque !

Le projet ambitieux par excellent que je porte depuis des années (une bonne décennie et demi !).

Dès la pré-lecture, l’histoire a emballé ceux qui ont eu la possibilité de lire ! J’avais de bons retours (excellents) et le personnage de Karl (encore) a acquis une foule de fans.

Ce trio de romans porte sur le devoir de mémoire et sur la Seconde Guerre mondiale. C’est un thème que j’affectionne depuis longtemps et je voulais évoquer certains sentiments à travers la vie des citoyens lambda.

Il semblerait que j’ai réussi en raison des nombreux retours positifs (et émus) des lecteurs de Karl et Nina. Même s’il est difficile de le trouver en ligne (ou quasiment impossible en raison d’une diffusion artisanale de l’éditeur), les lecteurs aiment l’histoire et veulent avoir la suite, et cela est le plus important.

En outre, la couverture fait encore référence à Saint Martial, avec une photo du village sous la neige et d’un document ayant appartenu à mon oncle…

L’Histoire de Karl et Nina souligne, également, au-delà de la période, la difficulté d’aimer librement.

Louis Geandreau, poilu, dramaturge et poète (2017) :

Mon Louis ! Autant le triptyque est un pavé écrit en moins d’un an, autant je porte Louis, dans mon cœur, depuis mon enfance.

Petite, cette tombe, à Saint Martial (toujours), isolée, presque désertée, me désespérait. Je m’y suis attachée, et j’ai œuvré, pas à pas, pour retrouver des traces de ce garçon.

Au fur et à mesure, j’ai découvert un homme étonnant, à la fois simple et convoité, drôle, talentueux, convivial, poète et avec un panache romanesque. Plus je trouvais, plus je l’adorais, pour, au final, lui consacrer cette biographie afin qu’il ne reste pas inconnu ou absent de certaines étagères ; lui qui côtoyait les Rostand, de Senne, Mauriac, Larronde etc. !

Je suis heureuse de le voir refleurir dans des articles, que des enfants en parlent et je continue à chercher…

Cela m’a procuré aussi de belles rencontres, notamment avec Justine et Robert, respectivement l’institutrice et son neveu ; nous venons d’avoir, tous les deux, Louis et moi, un prix d’encouragement aux Clochers d’Or 2018…. autant vous dire qu’on est fiers !!!

Suite au prochain congrès !

Ein Brera (2018) :

Deuxième volet du triptyque qui aborde, cette fois, le pouvoir des secrets de familles, la rédemption et le poids du devoir de mémoire.

Ce roman a également son fan-club et Noah, le personnage masculin est venu compléter la liste des « garçons » préférés de mes lectrices.

Je tiens à ce volet notamment pour sa dédicace, adressée à un homme qui m’a ouvert un pan d’Histoire avec une simplicité et une bienveillance incroyables.

Il semblerait, d’après les premiers retours, que Ein Brera trouve son public et qu’il fascine !

****

Voici donc les publications que j’ai eu la joie de faire partager… sans compter les chroniques musicales, cinématographies, les papiers ici ou là faits pour d’autres, les collaborations à des manifestations ou à des conférences ; sans parler de la radio

Vous pouvez retrouver des liens sur mon site ou sur mon blog.

On me demande souvent pourquoi j’auto-édite au lieu d’être publiée.

Peut-être parce que je recherche surtout une relation de confiance et de longue durée avec un éditeur.

J’ai cinq romans en attente, tous prêts à l’emploi (à la lecture, donc), déjà lus par les lectrices-test qui les ont adorés !

Je ne prétends pas être un génie, ou indispensable mais mon univers n’est pas lisse, et j’aime découvrir, partager et faire aimer mes personnages, mes histoires et transmettre.

Bonne lecture !

Et si vous êtes de mes lecteurs, n’hésitez  pas à apposer vos commentaires sur les différents sites de vente ou sur mon site…. Cela fait toujours plaisir et cela peut aider un autre lecteur à me découvrir…

Bonne fin d’année 2018 à vous tous !

xx

Lisa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *