Je dois avouer que j’ai eu beaucoup de chance…

J’ai pu découvrir, très tôt, la lecture, la photographie, l’écriture, la peinture, le dessin, et la musique (écouter de la…) grâce à des aides familiales qui lui ont forgé mon envie de créer, d’imaginer, d’innover et de donner.

Dès sept ans, j’ai entrepris de passer d’un art à l’autre pour agrandir mon territoire de jeu…

Depuis mon enfance, j’ai eu l’occasion de toucher à ces arts que j’aime, avec des références, des repères et des goûts qui me sont fidèles.

***

Voici mes influences… Voici mon univers créatif…

Voici qui est Lisa, l’auteur, l’artiste.

Cliquez sur les mentions pour accéder aux présentations.

La Littérature :

Depuis que je sais écrire, et lire, j’ai toujours tenu un stylo.

J’aime écrire.

J’ai commencé par des petits poèmes, puis des nouvelles, des romans et des chroniques/articles.

Mon univers en poésie est souvent impulsif. Je peux écrire rapidement, longtemps et de nombreux feuillets, puis m’arrêter pendant des mois.  Mon but est de partager un instant, un sentiment, une impression ou échanger avec le lecteur à travers des mots/maux. Et puis, il y a aussi Louis….

En ce qui concerne les romans :

J’aime écrire des histoires, détailler des lieux, des sentiments, des sensations, découvrir l’univers d’un personnage, lui inventer une vie, un passé, un futur (ou pas) et le laisser me mener par le bout du nez…

Comme les écrivains que j’aime depuis mes premiers pages en lecture, j’aime partager, donner aux lecteurs cette liberté d’évasion et de passer des messages à travers un ou deux personnages.

La liberté d’imaginer, de conter, de donner est la base de mon écriture. Je n’écris jamais le même roman, sur le même sujet, afin de développer un univers propre à chaque personnage. Qu’il soit bon ou mauvais, un héros ou un zéro, il doit apporter quelque chose au lecteur… et à moi…

Et la Lecture ?

J’ai eu la chance de piocher dans les bibliothèques familiales et en retirer toutes sortes de livres… De la littérature française classique (du Sud-Ouest au Sud-Est), en passant par l’anglaise, la russe, l’italienne, l’allemande ou sud-américaine, j’ai dévoré les livres que l’on me donnait, avant de découvrir que je pouvais choisir, aimer, détester mais, surtout, rester fidèle à des auteurs.

Parmi ceux que j’aime, et ils y en a quelques-uns, certains ont compté plus que d’autres et sont mes bases, mes références, mes soutiens les plus fervents…

La musique :

Je ne sais pas vivre sans musique. Depuis mon premier jour, la musique a envahi mes oreilles (merci à mes parents, grands-parents, oncles, tantes, cousins, cousines). De la musique classique, de l’opéra, des opérettes, des vieux trucs des années 10/20/30, du rock, de la pop, du disco, du rap, de la chanson française à textes, etc.

Le Cinéma :

J’aime le cinéma depuis… mon enfance.

Mon grand-père paternel était un grand fan de films en tous genres, du western au film muet, en passant par les grandes productions hollywoodiennes.

J’ai donc visionné avec lui mes premiers films et j’ai été happée par les émotions et images véhiculées.

Depuis, je ne lasse pas d’aller au cinéma et j’en profite pour chroniquer les films que j’aime plus particulièrement ; La plupart du temps, les billets ont publiés sur mon blog ou sur le site (plus les plus anciens) de Paris la Douce.

 

La photographie

(le dessin, la peinture) :

Depuis une photo du château d’Azay-le-Rideau prise à sept ans avec un Leica, je n’ai pas cessé de capturer un moment, un regard, une lumière, un objet, une personne. J’aime m’isoler derrière l’objectif, disparaître pour laisser la lumière au sujet, quel qu’il soit.

Si j’aime beaucoup prendre des monuments, des paysages ou des natures mortes, j’ai une affection pour les animaux (surprenants !) et la mode…

Cette dernière me permet allier le dessin (des vêtements), la musique, le contexte, le lieu, l’imaginaire, le choix du modèle, la lumière, le sentiment à faire passer… Cela rassemble tout ce que j’aime y compris l’écriture de la séance…

Parmi mes préférés : McCurry, Lange, Capa, Leiter, McCullin, etc.

La peinture :

Je dois dire que j’aime flâner dans les musées, j’aime les peintres, passionnément, car j’en suis incapable.

Autant je sais, un peu, dessiner, autant la peinture reste abstraite pour moi. J’ai dû mal, en raison, je pense, de ma façon de saisir une photo, à retranscrire sur une toile un sujet… C’est toujours en-deçà de ce que je « voyais »… (oui, je vois les photos avant de les prendre…).

Donc, je me contente de tâtonner, de coucher sur la toile des « trucs » improbables mais j’aime bien oublier le temps en regardant les couleurs prendre forme.

Mes artistes préférés : Soulages, Sisley, Constable, Bronzino, Olly&Suzi, Friedrich, Courbet, de Boulogne, Le Caravage, Turner, etc.

Le dessin :

J’ai toujours vu des crayons de couleurs, des feutres, des craies, des pastels et des blocs de papier à la maison. Mes grands-pères m’ont appris à dessiner, ainsi qu’un de mes oncles. Dans ma famille, certains membres sont largement très bons avec un crayon à la main… Il y a des peintres aussi….

J’aime griffonner, inventer, explorer une piste… gommer, reprendre, mais je n’aime pas tous les sujets.

Je croque souvent des vêtements, des nus, ou des formes abstraites. Je suis moins « douée » pour le reste…

L’histoire :

C’est une obsession familiale… mais un bonheur absolu également…

La mode :

J’ai plongé dans cette univers grâce (ou à cause) des abonnements de mes tantes/grands-mères pour L’Officiel, Vogue et Elle.

J’ai découvert les créateurs, les vêtements, les tissus, la beauté, les mannequins et ce côté envoûtant qui a sculpté mon coup de crayon également !

Les voyages :

J’aime voyager, découvrir des cultures, des idées, des endroits…

J’aime partager également, donc, je ne pars jamais avec un organisme ou en voyage organisé.

Je réserve un hôtel, quelque part, et je hume, je déambule et je me mélange aux locaux.

Parmi mes préférés (hors ma passion pour la Grande Bretagne, l’Irlande et le Danemark), j’ai grandement apprécié : la Russie, l’Italie, la Pologne.

Les collections :

Je suis une collectionneuse « de nids à poussière » comme diraient certains membres de ma famille….